Retour de Frejus et fidèles à françois Bayrou

Publié le par bruno Lemarchand

De retour de Frejus avec françois Larrat et sa femme, nous sommes remplis de souvenirs de belles rencontres et de débats intéressants. Belles rencontres avec Marielle de Sarnez, très sympa, avec Jean Lassalle qui s'est pris d'amitié pour nous:

Il est vrai que François Larrat,surnommé françois le béarnais par François Bayrou himself,a parlé avec jean de leurs racines communes.Plusieurs discussions intéressantes avec éric azières,conseiller politique de F.Bayrou, très à l'écoute:


Nous sommes en compagnie du sénateur-maire d'Arras des problèmes des adhérents de 3 départements sur 4. Eh oui nous ne sommes pas les seuls.
Nous avons pu apercevoir dans les allées M.Migraine, H. de Bressy et J.F. Peau. F.Saint-Martin n'était pas présent à l'université d'été, singulier pour une tête de liste modem.
Quoi qu'il en soit nous sommes pour le rassemblement de toutes les sensibilités et contrairement à Marc, nous citons tout le monde dans notre blog.

Quel que soit le résultat de cette élection 76, nous devrons travailler ensemble comme nous l'avons démontré aux rouennais et aux havrais dans les groupes de travail. Nos méthodes pédagogiques permettent de prendre le pas sur les réunions café du commerce qui ne sont pas très rationnelles. A ce propos, plusieurs départements nous ont demandé l'envoi des fiches de synthèse en mindmapping sur tous les sujets abordés. C'était également pour cela que j'avais proposé à Marc Migraine de créer Démocratie Océane: pour pouvoir faire débattre les citoyens.
Tout ce que nous avons entendu à Frejus, notamment F.Bayrou réclamant de la politique autrement, nous conforte dans les valeurs que nous défendons. L'ouverture aux adhérents ne doit pas être un voeu pieux: si nous avons voulu monter une autre liste c'est d'abord pour cela. Ras le bol des cumulards systématiques,des personnes qui ne pourront effectivement pas gérer leur mandat car trop occupés,suivez mon regard.
En ce qui me concerne,je propose de limiter les mandats à 1 interne et 1 externe et d'être présent physiquement dans les groupes de travail, car il est vrai que ce à quoi nous avons assisté depuis plus d'un an par les acteurs bien connus au Modem, c'est peu voire pas de réunion, pas de présence de nos leaders dans les groupes de travail, pas d'application de la ligne politique par nos élus locaux (
voir l'article de presse"loyal" de ce jour dans la presse normande) qui pour certains votent systématiquement avec la majorité et nous parlent d'indépendance.
On peut d'ailleurs se poser la question de cette indépendance si le président du 76 travaille pour le conseiller politique de françois Bayrou.
D'ailleurs, les adhérents de Seine Maritime se plaignent de ne jamais voir leurs élus dans les campagnes: c'est au président de se déplacer et non le contraire. Nous sommes pour des réunions départementales mobiles dans différents coins du département et pas seulement les grandes villes. C'est un problème que je connais bien, étant membre d'une grande association départementale depuis 23 ans.
Nous ne sommes pas non plus des perdreaux de l'année, David et moi étions conseillers municipaux pendant la dernière mandature, lui à Mont Saint Aignan et moi au Havre. Je représentais à ce titre la société civile puisque ma première carte d'adhérent politique a été celle du Modem.

François Larrat et moi nous sommes fait une réflexion à l'université d'été: beaucoup d'adhérents n'ont pu y assister à cause du financement.
Pour l'année prochaine pourquoi ne pas faire un fonds de solidarité où chacun cotiserait selon ses revenus?
D'ailleurs à ce titre il me parait important que nos élus contribuent au fonctionnement du Modem 76 à hauteur de 30% des revenus de leur mandature les 2 premières années, car la question du financement va se poser cruellement après cette élection.
Nous avons eu une réunion de travail à ce sujet à Frejus et certains adhérents qui ne connaissaient pas les indemnités des élus locaux notamment dans les grandes villes sont repartis mieux informés.

Pardon pour la longueur de cet article mais il me paraissait plus intéressant de pouvoir expliciter notre programme pendant cette semaine de campagne à venir plutôt que d'étaler un catalogue de mesures glanées ça et là sur internet par des gens qui étaient aux manettes, et n'ont pas l'intention de partager une once de leur pouvoir.

Amitiés démocrates,
Bruno.

Publié dans Campagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article